Questo articolo è disponibile anche in: Italien Anglais Espagnol Français

Question

 Cher Père Angelo,

 J’aimerais comprendre pourquoi le nom de Dieu, présent cinq cents fois dans la Bible hébraïque (Yahweh dans notre Bible a été complètement annulé et remplacé par “Dieu”, ou “le Seigneur”.

 J’ai ma propre théorie : (…).

 Pardonnez-moi mon père pour le ton peut-être trop direct, mais pour moi cette question et sa réponse possible sont vraiment importantes.

 Avec une sincère gratitude.

 La réponse du prêtre

 Très cher,

 1. le nom de Yahweh se trouve dans l’Ancien Testament non seulement 500 fois, mais jusqu’à 6 823.

 C’est le nom propre du Dieu d’Israël.

 Ce nom ne pouvait pas être prononcé par les Juifs et a été remplacé dans la prononciation par Elohim ou Adonai.

 Pour faciliter la prononciation, le tétragramme YHWH a été enrichi de deux voyelles a et e, et est ainsi devenu Yahweh.

 Dans l’Ancien Testament, le nom Elohim est également souvent utilisé pour désigner Dieu, qui est pluriel et se retrouve 2550 fois.

 2. Adonai, le nom utilisé pour remplacer Yahweh dans la prononciation, signifie Seigneur.

 Et lorsque l’Ancien Testament de la LXX a été traduit en grec, Yahweh et Adonai devinrent Kyrios, qui signifie Seigneur, en latin Dominus.

 3. Dans le Nouveau Testament, écrit en grec, le nom Yahweh n’apparaît évidemment jamais.

 Nous trouvons le mot grec Theòs, qui signifie Dieu.

 Mais dans les Évangiles, Jésus appelle toujours Dieu du nom de Père.

 Et souvent Theòs et Père s’identifient.

 4. Lorsque Pierre dit à Jésus : « Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant », le grec se réfère à Theòs, qui s’identifie évidemment au Père.

 Lorsque Thomas l’Apôtre loue Jésus en disant “Mon Seigneur et mon Dieu”, il lui donne deux noms qui appartiennent à Dieu le Père.

 Après tout, Jésus avait clairement parlé de sa parfaite égalité avec le Père lorsqu’il a dit : « Moi et le Père (Dieu) sommes un » (Jn 10, 30).

 5. Voici les raisons pour lesquelles le nom de Yahweh n’apparaît jamais dans le Nouveau Testament – écrit en grec.

 Mais il y a l’équivalent grec Kyrios, dans la traduction latine Dominus, et dans la traduction italienne Signore.

 6. Ainsi toutes les hypothèses que vous avez esquissées (certaines trop colorées !) auxquelles j’ai fait référence avec la parenthèse pointillée sont éliminées.

 Je vous remercie de m’avoir donné l’occasion de clarifier le nom de Dieu, je vous rappelle au Seigneur et vous bénis.

 Père Angelo.