Questo articolo è disponibile anche in: Italien Anglais Français Allemand Portugais

Question

Bonjour, Père Angelo,

Je suis  entourée de personnes (amis ou connaissances, même des catholiques pratiquants, ou même des personnes que je connais “par hasard”) attirées par les soi-disant “voies orientales” (ou qui viennent d’y entrer).

C’est pourquoi je voudrais donner, à ma manière, une petite contribution personnelle, afin qu’elle puisse être utilisée dans votre beau site (si vous le jugez utile, bien sûr).

1. Je suggère de rechercher dans Google le témoignage de Claudia Koll à Malte (tapez simplement “Claudia Koll témoignage Malte”). C’est un beau et touchant témoignage de la conversion de l’actrice, qui mentionne également (au début) les effets néfastes de la “méditation transcendantale”. Il dure un peu plus d’une demi-heure, mais il vaut vraiment la peine de l’écouter calmement car il touchera les cœurs et leur sera bénéfique.

2. Le yoga n’est pas une “gymnastique inoffensive”, sinon on ferait de la gymnastique posturale… C’est une pratique de la religion hindoue qui a le but de conduire à un état de conscience altéré. Si vous voulez vous détendre, vous pouvez très bien pratiquer un sport, faire un peu d’exercice, faire une belle promenade.

3. Le Reiki est très dangereux, car il s’agit d’un véritable chemin ésotérique par étapes (évidemment cela n’est pas dit au début et il est présenté comme un “chemin d’auto-guérison , donne la guérison” ! Rappelons-nous que la guérison ne se fait que par l’œuvre de Dieu !) Je connais des gens qui ont été attirés par elle, et une personne en particulier: elle avait fait des grands progrès dans cette discipline, mais, lors d’un voyage à Jérusalem, elle a dit que tout cela a “des fins ésotériques”, et elle a clairement ressenti l’inspiration de s’en retirer. Après un parcours difficile et qui lui a coûté pas mal de problèmes (le diable voulait… la facture), elle est maintenant tertiaire franciscaine. Loué soit Dieu !

4. Lors d’un voyage en train en Ligurie, il y a quelques années, j’ai rencontré une jeune femme de Sanremo qui avait assisté à une messe de libération à Parme. Cette dame avait pratiqué pendant des années une pratique dont je ne me souviens pas le nom, mais qui s’apparentait au “channeling”. Sa peau était endommagée et elle avait besoin d’une vie sacramentelle forte, de bénédictions, de jeûne. J’ai été frappé par ses paroles, car elle m’a dit qu’un travail fort et incisif est nécessaire de la part de l’Église et de ses membres pour éduquer et évangéliser dans ce sens ! Nos frères et sœurs évangéliques sont très bons dans ce domaine, et leur engagement devrait certainement être reconnu comme l’œuvre inspirée de Dieu.

5. En juin 2010, j’ai fait un voyage à Medjugorje. Je partageais ma chambre avec une dame qui avait pratiqué la pranathérapie. Je me souviens qu’elle m’a dit qu’en la pratiquant, elle avait réalisé son “amour du pouvoir”.

Je voudrais conclure en disant que nous vivons un “temps de fables”, pour citer Saint Paul…

Notre salut n’ est que Jésus , et dans l’Evangile et les Saintes Écritures, nous trouvons tout ce dont nous avons besoin !

Demain commencera le Carême Ambrosien ; j’espère que cette petite contribution de ma part a pu être utile à quelqu’un.

Un souhait cher à tous

Paola


Réponse du prêtre

1. Merci, chère Paola, pour ces informations.

Je pense que nos visiteurs l’apprécient.

Elles servent au moins à susciter quelques questions et à conclure qu’il vaut mieux marcher dans les rues les plus sûres.

2. Citons à juste titre ce que Saint Paul écrit à Timothée : “Le jour viendra, en effet, où les gens ne toléreront plus la saine doctrine, mais, pour entendre quelque chose, les hommes s’entoureront de maîtres selon leurs caprices, refusant d’écouter la vérité pour se perdre derrière les contes de fées” (2 Tm 4, 3-4).

3. En ce qui concerne la saine doctrine, saint Thomas rappelle ce qui est lu dans les Proverbes 8, 8 en référence à la doctrine du Christ : “Toutes les paroles de ma bouche sont justes, rien en elles n’est tortueux ou pervers”.

Il faut se demander : pourquoi aller chercher des maîtres alternatifs à Jésus, qui est le divin Maître ?

Dans une bénédiction donnée au nom de Dieu, il y a plus de pouvoir que dans toutes les autres pratiques qui ne sont que des pratiques humaines et qui, dans le meilleur des cas, ne peuvent communiquer aucun autre pouvoir que le pouvoir humain.

4. À propos du recours aux fables, St Thomas commente : “La fable est composée de choses merveilleuses dans lesquelles la vérité fait défaut. 

Quelqu’un parle de yoga chrétien.

Mais un combien un signe de croix bien fait attire la grâce de Dieu sur une personne ! Combien de démons et combien de mauvais esprits il attire et éloigne !

À propos du yoga chrétien, je me réfère à une réponse publiée sur notre site web il y a plusieurs années, qui commmençait par “ Que le yoga soit une religion ou simplement une discipline et qu’un…”

5. Sur les autres pratiques que vous évoquez, je dois dire qu’il y a de sérieux dangers.

J’ai eu cette expérience personnelle.

J’avais été au chevet d’une personne gravement malade qui mourut quinze jours plus tard. Je ne savais pas qu’une femme pratiquante le Reiki sur ce malade était passée avant moi. Trois heures après ma visite, cette femme est retournée chez le malade et, dans l’étonnement des personnes présentes, elle a dit avec indignation : un prêtre est passé par ici. J’avais apporté les sacrements de l’Église au jeune homme malade. Pendant la célébration, la présence du Seigneur a été ressentie très fort, avec une grande paix et sérénité. Je n’ai rien fait de particulier. J’ai simplement célébré les rites indiqués par l’Église. Cette femme avait plutôt l’impression qu’un prêtre était passé et avait neutralisé ses “avantages”. C’était la première fois que j’avais entendu parler du Reiki.

L’indignation de cette femme qui ne m’avait nullement vu entrer mais qui sentait qu’un prêtre était passé était particulièrement éloquente pour moi et pour les proches de la personne malade.

Merci de m’avoir donné la chance d’écrire ces choses. De nombreux visiteurs vous en seront reconnaissants.

Je te rappelle au Seigneur et je te bénis.

Père Angelo