Questo articolo è disponibile anche in: Italien Espagnol Français Portugais

Cher Père Angelo, 

Dans l’Evangile, que signifie la phrase de Jésus : “le Père a révélé les choses aux tout-petits et les a caché aux savants et aux intelligents ?”

La cause de la pauvreté en Afrique peut-elle être attribuée à la malédiction de Noé à Cham ?

Salutations cordiales

Silvio


Cher Silvio, 

1. Le texte dont tu fais référence se trouve en Lc 10,21 : ” Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits.”.

2. Selon l’interprétation commune des Saints Pères, les savants à qui sont cachés les mystères sont les Scribes et les Pharisiens qui, au temps de Jésus étaient considérés les Maîtres de la Loi, les savants. 

Les “savants” dans la précédente traduction, faite à partir du latin, étaient appelés “prudents”. 

Or ces savants ou prudents sont leurs disciples. 

Le Seigneur s’adressera à ces deux catégories presque à la veille de sa passion et de sa mort: “” Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui fermez aux hommes le Royaume des Cieux ! Vous n’entrez certes pas vous-mêmes, et vous ne laissez même pas entrer ceux qui le voudraient !” (Mt 23,13).

3. Parallèlement, le Seigneur appelle ses disciples les petits, ceux qu’il avait choisi non pas entre les docteurs de la Loi mais parmis les personnes communes, en majorité des pêcheurs. 

C’est pour cela que le Seigneur rend grâce, car il a manifesté le mystère de sa venue aux Apôtres comme il l’aurait fait avec des enfants. Un mystère qui reste au contraire caché au Scribes, aux Pharisiens et leurs disciples, qui se croyaient savants.

4. Il y a une certaine ironie dans les paroles du Seigneur car ceux qui se pensent savants et cultivés ne savent rien en réalité. 

Il se considère comme des personnes savantes mais elles ne le sont pas.

5. Le Seigneur met en face d’eux ceux qu’il appelle petits, humbles. 

Et cela se réalise plusieurs fois dans les Saintes Ecritures: “Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne sa grâce aux humbles” (Jc 4,6).

6. Aujourd’hui encore l’histoire se répète.

Les mystères du Royaume de Dieu sont cachés à un grand nombre qui pensent être savant et à leurs disciples qui se sentent chanceux d’avoir de tels maîtres. 

Une petite vieille chrétienne en sait plus qu’eux. 

On peut très bien les renvoyer aux paroles de Saint Thomas: “Aucun des philosophes antiques avant Jésus, malgré leurs efforts, n’a pu connaître autant de choses sur Dieu ainsi que sur les choses nécessaires à la vie éternelle que n’en sait une vielle femme chrétienne grâce à sa foi” (In Symb. Expos., prol.).

7. En ce qui concerne la dernière question, il faut dire qu’il existe une malédiction de Noé envers son fils cadet Cham.

Voici le texte: “Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père et avertit ses deux frères au-dehors.

Mais Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent tous deux sur leur épaule et, marchant à reculons, couvrirent la nudité de leur père; leurs visages étaient tournés en arrière et ils ne virent pas la nudité de leur père.

Lorsque Noé se réveilla de son ivresse, il apprit ce qui lui avait fait son fils le plus jeune. Et il dit : «Maudit soit Canaan ! Qu’il soit pour ses frères le dernier des esclaves !»

Et il ajouta : “Béni soit Yahvé, le Dieu de Sem, et que Canaan soit son esclave !

Que Dieu mette Japhet au large, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit son esclave !” (Gn 9,22-25).

La Bible de Jérusalem dit que cette malédiction se serait réalisée durant le règne de Saül et au début du règne de David, lorsque les israélites et les philistins ont dominé Canaam, la population qui habitait en Palestine avant que n’arrivent les hébreux de l’Egypte. 

Comme tu vois, la pauvreté de l’Afrique n’a pas de rapport avec cette dernière.

Je prie le Seigneur pour toi et je te bénis.

Père Angelo