Questo articolo è disponibile anche in: Italien Anglais Français

Question

Bonjours,

Je voudrais vous demander d’expliquer en quoi consiste la joie chrétienne. J’ai vu des personnes dire du mal, calomnier, mettre de la discorde dans la paroisse, s’exaltant pour abaisser les autres sans jamais s’excuser puisque surement ce qu’ils font est saint, en se vantant d’avoir la joie du christianisme parce qu’ils sont en communion avec Dieu.

Récemment le Pape a dit que les personnes qui mettent de la discorde sont malheureuses… honnêtement, je vois ces créatures heureuses, contentes, satisfaites et entourées d’amis.

Comment cela ? Au cours des homélies sur ce sujet on n’apporte jamais la précision sur le signe que la  vraie communion avec Dieu est l’amour et que la joie peut être trompeuse. Dans ma paroisse, il y a une dame qui souffre de dépression. Elle ne sourit presque jamais, elle ne dit pas du mal, ni met de la discorde ou dénigre les autres. Les autres disent du mal d’elle sur sa tristesse (elle a beaucoup de problèmes sans solution).

Où pensez-vous que se trouve la vérité ? Je suis confuse…

Merci pour votre réponse, vous pouvez également la publier si vous le souhaitez. Veuillez prier pour moi et pour ceux qui souffrent.

S.

Réponse du prêtre

Très chère,

1.      Le Chrétien vit dans la joie, ou encore mieux, dans la joie intérieure.

Cependant, on peut aussi dire de la joie ce que saint Thomas dit sur la charité: elle est amour, mais pas tout l’amour est charité.

Le chrétien doit donc toujours être dans la joie. Mais ce n’est pas pour cette raison que toute joie est chrétienne.

2.      Il y a des joies qui naissent du péché, de la légèreté, de l’abandon de soi à ses désirs. Ceux-ci, plutôt que de véritables joies, ne sont que des satisfactions momentanées.

3.      La joie chrétienne à des contenus particuliers qui ont été exprimés par saint Thomas en commentant ce que nous lisons dans la lettre de saint Paul aux Philippiens.

4.      Commentant “Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur” (Philippiens 4,4), saint Thomas dit que la joie chrétienne a quatre caractéristiques :

–          Est juste, ce qui se réalise quand a pour objet le vrai bien de l’homme, qui ne correspond pas à une réalité créée, mais à Dieu ;

–          Elle est continue, c’est pourquoi l’Apôtre dit : réjouissez-vous toujours dans le Seigneur. Cela se produit lorsqu’elle n’est pas interrompue par le péché. Parfois, cependant, elle peut être interrompue par une tristesse temporelle, ce qui indique son imperfection. En effet, lorsque quelqu’un se réjouit parfaitement, sa joie n’est pas si interrompue, car il se soucie peu des choses qui ne durent que peu de temps….

–   Elle a de multiples facettes. Car, si en effet, tu apprécies Dieu, tu apprécieras immédiatement son incarnation, selon les paroles de l’Évangile de Luc 2, 10-11. Tu apprécieras aussi l’action… Et la contemplation. Et si tu apprécies ton bien, tu apprécieras aussi le bien des autres. Et si tu apprécies le présent, tu apprécieras aussi le futur…

–          Elle est modérée (spirituelle) : c’est-à-dire telle qu’elle ne s’épanche pas en volupté, comme la joie du monde. D’où les paroles de l’Apôtre : «Que votre douceur soit connue de tous les hommes ».

4. Ainsi, la joie que tu voies chez les personnes qui disent du mal et qui calomnient, n’est pas une joie chrétienne, car elle n’a pas le Seigneur pour objet. Ce n’est qu’une satisfaction momentanée, généralement suivie d’un vide et de l’amertume d’avoir dit du mal des autres.

5. Il y a des cas de dépression même chez certains bons chrétiens. 

Il faut ici s’abstenir de tout jugement.

Il se peut que le Seigneur permette cette dépression pour une purification intérieure ou pour ses autres desseins.

En tout cas, il n’est jamais permis de se moquer des personnes qui souffrent de dépression. 

C’est aussi une vraie maladie. 

Cela pourrait nous arriver aussi.

Je te souhaite d’avoir toujours le cœur rempli de joie à cause de la présence de Jésus. 

Pour cela, je t’ assure de mes prières et je te bénis.

Père Angelo