Que Jésus accomplisse en nous ce qu’il a fait à Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus dans la nuit de Noël  du 1886:

“Cette nuit-là, il s’est rendu faible et a souffert pour moi
il m’a rendue forte et courageuse,
Il m’a habillée de ses bras,
et à partir de cette nuit bénie, je n’ai plus été vaincue dans aucune bataille,
mais je suis allée de victoire en victoire
et j’ai commencé, comme on dit, le voyage d’un géant” (Histoire d’une âme, n° 133).

Nous joignons nos prières aux salutations cordiales.

Père Angelo, Pasquale et tout le staff de amicidomenicani.it

Questo articolo è disponibile anche in: Italien Anglais Espagnol Français Allemand Portugais