Questo articolo è disponibile anche in: Italien Espagnol Français

Question

Merci Père Angelo,

Depuis un certain temps je désire rejoindre la Fraternité, sans le faire. Depuis des années, je récite quotidiennement le Saint Rosaire et je peux témoigner de l’aide spirituelle et matérielle de la Sainte Vierge dans ma vie.

Moi aussi, j’ai été “foudroyé sur la route de Damas”, après la séparation de mon ex-femme, le vide et les problèmes dominaient mon quotidien, la foi était un souvenir lointain de la jeunesse, traqué et blessé, en quête de vengeance morale.

Mais… La Mère de la Miséricorde ne m’a jamais perdu de vue …

Lorsque j’étais un étudiant universitaire, j’ai fait les neuf premiers vendredis du mois, consacrés au Sacré-Cœur de Jésus….

En grandissant, on change. D’abord la foi semble une chose d’enfant, si non cultivée, elle semble se faner. Mais la vie nous submerge, le travail, les possibilités économiques, les lumières éphémères semblent nous faire oublier qu’il y a autre chose: un Dieu Qui nous a créés, Il est mort pour nous, et Qui nous aime à la folie … Dans le noir … La Lumière … La Promesse divine est éternelle …

Mon “bouleversement sur la route de Damas” eut lieu dans le métro de Milan, non sollicité ni recherché …

Avec beaucoup d’ennui depuis quelques temps, un petit livre bourdonnait dans ma tête, les Quinze Oraisons de Sainte Brigide… Quelle absurdité, cette pensée récurrente agaçante, ça fait mal. Opprimé par cette pensée, je descends en jurant à la station du  Duomo. Je me dirige vers la librairie San Paolo, j’achète ce livret stupide avec l’intention de le jeter dans un tiroir… Donc cette voix intérieure cesserait de me déranger.. Au contraire…: “On veut qu’il soit ainsi, dans l’endroit où l’on peut ce que l’on veut : pourquoi demander davantage ?” (citation de la Divine Comedie), ma renaissance commence, plus tard soutenue par le Rosaire quotidien.

Dans ma vie, dans ma profession de médecin, d’abord chirurgien cardiaque, puis anesthésiste, je ne peux que témoigner de l’amour de Dieu, mais surtout de la Co-rédemptrice, notre Avocate qui m’a toujours suivi, même lorsque je ne voulais ni savoir ni chercher le chemin.

Aujourd’hui encore, dans la vie de tous les jours, en dépit d’être un “misérable pécheur”, avec souffrance car je ne peux pas accéder au sacrement de la réconciliation, en tant que divorcé et remarié civilement, je “m’accroche” chaque jour à cette douce chaîne, ce qui m’empêche de tomber dans l’abîme du néant. Merci pour vos prières et ..

Vive Jésus et Marie


Réponse du prêtre

Très cher,

1. Je suis heureux de publier ce que tu m’as écrit parce que ton e-mail est un témoignage que la grâce de Dieu agit également chez ceux qui vivent des situations irrégulières qui sont objectivement de péché grave.

2. Le Seigneur ne t’as pas abandonné.

Dans la pratique des neuf premiers vendredis du mois que tu as fait lorsque tu étais à l’université, il y avait une invocation tacite à Dieu pour qu’Il ne t’abandonne pas.

Comme tu peux le voir, il ne t’a pas abandonné.

Et Il s’est laissé retrouver d’une manière nouvelle et complètement inattendue juste au moment où vous disiez: J’achèterai ce petit livre idiot, donc je ne me tourmenterai plus.

3. Les prières et la méditation sur la passion du Seigneur sont toujours bénéfiques.

Dans l’Évangile de Jean, nous lisons: «Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé» (Jn 19:37).

En rapportant ce texte de Zacharie 12:10, une double prophétie est exprimée: 

la première, que Jésus serait transpercé dans le côté.

la seconde, que les bourreaux reviendraient vers le Seigneur.

Nous tous, nous sommes les bourreaux du Seigneur avec nos péchés.

4. Chacun tournera son regard vers Lui.

Saint Thomas commente: « “Ils le verront au jour du jugement, comme nous le lisons dans Ap 1,7: “Voici, il vient avec les nuées et tous les yeux le verront, même ceux qui l’ont percé, et pour lui, toutes les tribus de la terre, elles se frapperont la poitrine. Oui, Amen! “, ou, ils Le verront en se convertissant à la foi”» (Commentaire sur l’Évangile de Jean, 19:37).

5. Le Seigneur t’a donné la grâce de tourner ton regard vers Lui en tant que ton repentir est utile, car le repentir qu’on ressent en enfer, comme celui du mauvais riche, ne fait qu’accroître le tourment.

6. Mais il y a une autre déclaration dans ton e-mail que je voudrais souligner et c’est celle où tu dis que ta conversion a ensuite été soutenue par le Rosaire quotidien à travers lequel tu as expérimenté l’amour maternel de la Co-rédemptrice, notre Avocate.

Ici, j’aime rappeler ce que le bienheureux Bartolo Longo a dit en discutant avec une noble anglicane qui a contesté la dévotion à la Vierge en disant que le sang du Christ et seul le sang du Christ nous sauve. C’est vrai, répondit Bartolo Longo, mais c’est Notre-Dame qui a recueilli le sang du Rédempteur mourant.

Elle l’a recueilli dans le sens que, sous la croix, Elle a rassemblé dans son cœur tous les trésors de la rédemption et c’est pour cette raison même que Jésus a fait d’Elle notre mère, dispensatrice de tous les biens et de toutes les grâces achetées par Jésus à un prix élevé.

7. À Marie, qui a aussi recueilli la grâce de ton salut dans le sang du Rédempteur mourant, confie-toi de tout ton cœur, en continuant à prier le Saint Rosaire quotidien afin que la grâce de ton salut ne reste pas entre Ses mains, mais parvienne à toi qui en es l’heureux destinataire.

Unis avec le lien de cette prière, je te rappelle au Seigneur et je te bénis.

Père Angelo