Questo articolo è disponibile anche in: Italien Anglais Espagnol Français

Question

Bonjour je m’appelle S. L., 

Je voudrais connaître votre opinion concernant le conflit et la confusion de ces-jours-ci dans le monde chrétien.

Je me suis converti seulement il y a un an donc je ne connais pas beaucoup de choses. J’ai vu qu’il y a eu beaucoup d’agitation sur internet pour la visite rendue par le Pape au Sultan. 

Certains pense que cet acte est un acte de soumission à l’islam, comme par exemple le fait que le Pape embrasse les pieds au musulmans.

Je ne connais pas beaucoup de choses donc je ne me permets pas de juger mais seulement de prier étant donné que c’est pour moi la chose la plus correcte à faire parce que je crois que nous, en tant que gens ordinaires, nous n’avons pas les outils pour comprendre vraiment les actes du Pape.

Dans tous cas, je suis étonné par l’attitude de ceux qui ne reconnaissent pas Francesco comme le Pape, au contraire, ils reconnaissent Benedetto.

En conclusion, je voudrais connaître votre opinion pour ce qui concerne toute l’agitation parmi les chrétiens, surtout sur les réseaux sociaux et sur Facebook. 


Réponse du prêtre

Très cher, 

  1. tu n’es pas le premier avec un problème qui pour beaucoup de gens est un travail intérieur et parfois extérieur. 

Premièrement je suis heureux de ta conversion et j’espère que vous êtes enthousiaste comme au début.

  1. Dans la majorité des cas, après la conversion, on commence à nous habituer. On est content d’avoir rencontré le Seigneur et de vivre avec Lui, mais l’émerveillement disparaît. 

Si ceci se passe chez beaucoup de gens, même chez les plus chères, il ne devrait pas se passer avec Christ. 

Au contraire, dans le moment où on comprend qu’on s’est adapté, on devrait tout de suite nous dire: ceci est un mauvais signal parce que Jésus Christ est en train de cesser d’être pour moi une merveille toujours nouvelle, il est en train de cesser d’être mon point de départ et le point d’arrivée de toute ma vie et de tous mes sentiments. 

  1. Afin que Christ soit toujours < Celui qui rend toutes les choses nouvelles > (Ap 21,5) et parmi elles même notre vie personnelle, il est nécessaire de méditer avec tout ce que ceci implique.
  1. Pourquoi la méditation?

parce que dans la méditation la ferveur s’allume, comme dit aussi Davide dans le Psaume 39 : < Mon cœur s’enflamma en moi : et dans ma méditation un feu s’est allumé > (sAL 39,4). 

Le texte latin dit : < Concaluit cor meum intra me: et in meditatione mea exardescet ignis >. La traduction est : < Mon coeur brûlait en moi, en y pensant le fou est éclaté > .

Ceci est sûrement une traduction correcte. 

Mais, comme tout le monde voit, le mot ‘méditation’ a disparu ce qui a fait comprendre à tous, comme par exemple à Saint Tommaso, que la cause de la ferveur ou de la dévotion est dans la méditation (Cf. Somme théologique, II-II, 82, 3). 

4. Je vous dis ceci à fin que ceux qui se convertent ne se découragent pas en voyant les confusions et les problèmes humains. 

Pour ne pas te perdre, regarde toujours Jésus.

Laisse qu’il te renouvelle continuellement, parce qu’il est le soleil qui surgit de l’haut (pas du bas, comme celui que nous voyons le matin avec nos yeux), le Soleil qui ne se couche jamais et qui renouvelle continuellement notre jeunesse. 

  1. Donc, ne pense pas à tout ce que tu lis sur les blogs. Tu ne dois pas être intéressé. 

Au contraire, tu dois te sentir coupable si tu dédies plus de temps à lire ces blogs plutôt qu’à être en communion avec le Seigneur. 

  1. Pour ce qui concerne le Papa, qui est toujours le doux Christ en terre comme Saint Caterina da Siena disait, obéis à ses ordres. 

En vérité, il en donne peu.

Et tout ce qu’il dit ou qu’il fait dans son ministère pétrinien, prends-le toujours in meliorem partem, c’est-à-dire , cherche à voir l’aspect positif de ces gestes là ou de ces mots-là, sans que tu te laisse influencer par les divers diététiques, en le concordant avec la foi de Pietro et de se successeurs, que le Christ a garanti son indéfectibilité jusqu’à la fin des siècles (cf. Lc 22, 32) 

  1. Donc, je te dis encore une fois : garde les yeux fixés vers Jésus. 

C’est Lui l’auteur, l’objet final et le but de notre vie de fois.

Lui et seulement Lui est notre tout.

Les humains, même si constitués dans la gerarchie sacrée , ne sont pas notre Dieu.

Elles sont toutes dans l’ordre des moyens. 

Leur but est de nous aider à grandir en Christ.

Et toutes, de manières différentes, servent pour atteindre ce but. 

  1. A la fin de nos jours, le Seigneur ne nous jugera pas pour les responsabilités  d’autrui , mais pour l’accueil que nous lui avons donné et il voudra voir s’Il, le Christ, a été formé en nous (Gal 4, 19).

Comme tu vois, nous avons encore beaucoup de chemin à faire.

Aidons-nous avec nos prières.

Des ces dernières je t’assure la mienne, que je fais volontier et volontier je te bénis.

Père Angelo

Traduit par Sara Musarra Pizzo