Questo articolo è disponibile anche in: Italien Anglais Français

Question

Cher Père Angelo,
Je me suis retrouvé cet après-midi à discuter avec un de mes collègues de travail un
homme religieux musulman .. semble une personne tout à fait préparée en la matière, même
si ce n’est pas un
pratiquant très assidu.. on a comparé les diverses croyances entre similitudes et
différences et j’ai
lui demandé si parmi les musulmans il y avait quelqu’un éclairé par Allah qui a fait des
miracles ou des exorcismes
… des gens un peu comme Padre Pio ou Don Gabriele Amorth just pour prendre des
exemples un peu contemporains… Il a répondu qu’ils n’existaient pas, dans le monde
islamiques,des gens avec ces charisme s… tout au plus il y a des guérisseurs qui la plupart
du temps, comme ça arrive
même ici chez nous, ils s’avèrent être des imposteurs… Je vous pose donc cette question
… il est possible qu’Allah ne donne pas de preuves (s’ils peuvent être définis comme tels)
par des
mystiques ? Personnellement je crois que Dieu est unique… même si on l’appelle Dieu ou
Allah ou Bouddha, ça c’est une autre affaire… Merci pour votre temps.
Paul



La réponse du prêtre
Cher Paul,

  1. les miracles sont accordés par Dieu pour deux raisons : pour soutenir la foi des croyants
    et pour confirmer l’orthodoxie d’une certaine doctrine ou la sainteté d’une personne.
  2. Concernant la première raison, saint Thomas écrit: « l’Esprit Saint donne effectivement à
    l’Église ce qui sert au salut, et les grâces charismatiques y sont ordonnées.
    Or, comment le don des langues et le don de la parole sont nécessaires pour faire connaître
    aux autres la science reçue de Dieu, il est donc nécessaire que la parole soit confirmé, pour
    devenir crédible.
    Et cela passe par l’accomplissement de miracles, comme nous le lisons dans Mc 16, 20 : «
    Le Seigneur a
    confirmé leur parole par les miracles qui l’accompagnaient”.
    Et à juste titre. En effet, il est naturel pour l’homme de découvrir la vérité intelligible
    par des phénomènes sensibles. Les hommes, guidé par la raison naturelle, peuvent
    parvenir à une certaine connaissance de Dieu par des effets naturels, de même,par des
    effets surnaturels, appelés miracles, ils peuvent arriver à certaines connaissances
    surnaturel des vérités de la foi. Et ainsi l’accomplissement des miracles revient à la grâce
    charismatique »(1)
    .
    3.Concernant la seconde question : « Pour deux raisons, Dieu permet à l’homme de faire
    des miracles.
    D’abord et avant tout, pour confirmer la vérité que l’on enseigne. Puisqu’en fait les vérités
    de la foi dépassent la capacité de la raison humaine, ils ne peuvent être prouvés avec des
    raisons humains, mais ils doivent être prouvés avec des arguments de puissance divine; de
    sorte qu’en raison du fait que on fait des oeuvres que seul Dieu peut faire, tout le monde
    croit à l’origine divine de ce qui est confirmé. Comme quand on présente des lettres
    estampillées du sceau royal, tout le monde croit que, ce qu’elles contiennent procède de la
    volonté du roi.Deuxièmement, démontrer la présence de Dieu dans l’homme par la grâce de
    l’Esprit
    Saint : c’est-à-dire pour qu’en faisant de l’homme l’œuvre de Dieu, on croit que Dieu habite
    en lui par la grâce. C’est pourquoi saint Paul écrivait aux Galates : “Celui qui vous accorde
    l’Esprit et opère des
    merveilles en vous » (Ga 3, 5).
    Or, concernant Christ, deux choses devaient être révélées aux hommes: à savoir
    que Dieu était en lui par grâce, non d’adoption, mais d’union ; et que sa doctrine
    surnaturelle venait de Dieu, c’est pourquoi il était plus avantageux pour lui de faire des
    miracles. Voici ses paroles : « Si vous ne voulez pas me croire, croyez à mes œuvres » (Jn
    10,38). Et
    encore : “Les oeuvres que le Père m’a données à faire me rendent témoignage” (Jn
    5,36) » (Summa theologica, III, 43, 1).
  3. Comment Dieu peut-il créditer de miracles à une religion autre que celle qu’il a établie
    Lui-même, par Jésus-Christ, Dieu fait chair ?
    Il n’est donc pas étonnant qu’en dehors de l’Église catholique, il n’y ait pas de véritables
    miracles.
  4. Même les musulmans, cependant, ont besoin de miracles et de grâces.
    Et puis on voit que quand ils en ont l’occasion, ils ont recours aux saints de l’Église
    Catholique, surtout à Saint’Antonio.
    Quand, par contre, ils n’ont pas cette possibilité, ils vont ailleurs, comme tu l’as mentionné,
    avec toutes les peurs et les superstitions qui caractérisent de telles pratiques.
  5. Comme tu peux voir, c’est une grâce inestimable d’être chrétien et d’être catholique.
    Je te rappelle dans la prière au Seigneur et te bénis.
    Père Angelo