Cher Père Angelo,

La personne qui vous écrit est un garçon qui est encore au lycée et qui a quelques questions à vous poser auxquelles je vous demande de bien vouloir me répondre car ce sont des dilemmes que j’ai :

Je ne peux pas comprendre ce que Dieu pense des homosexuels, si nous sommes tous des enfants de Dieu, si c’est Dieu qui veut que l’on naisse homosexuel, s’il les aime tant qu’ils ne font pas d’actes homosexuels, si les histoires d’anciens homosexuels qui disent qu’en se convertissant et en priant ils ne sont plus homosexuels sont vraies et surtout si c’est un péché d’être homosexuel mais de ne pas pratiquer, si c’est un péché d’avoir des désirs homosexuels mais de ne pas les pratiquer, si les homosexuels sont dignes de Dieu et surtout je voudrais que vous m’expliquiez la deuxième lettre de St Paul aux Corinthiens où il dit que Dieu a abandonné aux passions infâmes, que les injustes n’hériteront pas du royaume de Dieu et que ceux qui étaient injustes comme ceux mentionnés par St Paul ont été lavés, sanctifiés et justifiés au nom de Jésus, alors je voudrais que vous expliquiez clairement le péché de Sodomie et enfin que faire si on se découvre homosexuel ? Vivez chastement, priez….

J’aimerais avoir des réponses à ces questions dans l’ordre où je les ai écrites et je vous remercie d’avance de votre disponibilité.


Très cher,

Je vais essayer de répondre brièvement à toutes vos questions. Je les mettrai en italique.

1.Je narrive pas à comprendre ce que Dieu pense des homosexuels. Ils sont des gens à aimer comme tous les autres.

Le Christ s’est donné jusqu’au bout pour tous, sans aucune distinction.

2. Si nous sommes tous des enfants de Dieu.

La formulation est ambiguë.

Car sous le profil biblique et théologique, on ne naît pas enfant de Dieu, mais on le devient. Et on le devient au moment où l’on accepte la vie sainte et surnaturelle de Dieu en soi. C’est ce que dit l’Evangile : “A tous ceux qui l’ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu” (Jn 1, 12). Par conséquent, les enfants de Dieu au plein sens du terme sont tous ceux qui ont été régénérés à la vie surnaturelle de la grâce. Cela ne signifie pas que Dieu n’aime pas tout le monde avec l’amour d’un Père, parce qu’il désire et fait tout pour que chaque personne puisse recevoir sa sainte vie en soi. Si, d’autre part, par enfants de Dieu, vous voulez dire que nous sommes tous des créatures de Dieu, alors nous sommes tous des créatures de Dieu dès le premier instant de notre existence. Mais d’un point de vue biblique et théologique, le concept de filiation divine est beaucoup plus important et ne connaît aucun limite basé sur le sexe ou l’inclinaison sexuelle.

3. si c’est Dieu qui veut que l’on naisse homosexuel :

Sur la genèse de l’homosexualité, les universitaires eux-mêmes ne sont pas unanimes.En tout cas, il est faux de dire “c’est Dieu qui veut qu’on naisse homosexuel”.Si la genèse de l’homosexualité était de nature génétique, on pourrait dire que Dieu le permet. Mais il est faux de dire que Dieu le veut.

4. S’ils lui plaisent tant qu’ils ne font pas d’actes homosexuels,

Oui, tous ceux qui accueillent sa vie sainte dans leur cœur, c’est-à-dire s’ils vivent dans la grâce, lui sont agréables. Cela s’applique non seulement aux homosexuels, mais à tout le monde. Par conséquent, ceux qui ont des penchants homosexuels peuvent aussi devenir des saints et même de grands saints.

5. si les histoires d’ex-gays qui disent qu’en se convertissant et en priant ils ne sont plus gays sont vraies.

Comme vous avez formulé la question, je peux dire que ce n’est pas vrai. Parce que beaucoup d’homosexuels se sont convertis et restent dans leur inclination. Mais l’inclination homosexuellle n’est pas incompatible avec la réception de la vie sainte de Dieu dans le cœur.

6. et surtout si c’est un péché d’être homosexuel mais pas de pratiquer,

Selon le Magistère de l’Église, le penchant homosexuel est un désordre, mais ce n’est pas un péché. Cela s’applique non seulement à l’inclinaison homosexuelle, mais aussi à toute autre inclinaison. Seuls les actes sont des péchés.

7. si c’est un péché d’avoir des désirs homosexuels mais de ne pas les pratiquer,

Ce n’est certainement pas un désir selon Dieu, mais cela peut aussi n’être qu’une envie, une inclination, une tentation. Tout dépend de la réaction de la personne.

8. si les homosexuels sont dignes de Dieu.

Je le répète : s’ils acceptent la vie sainte de Dieu en eux-mêmes, ils lui sont aussi agréables que tous les autres gens qui vivent dans la grâce. Il n’y a pas de distinction basée sur l’inclination sexuelle.

9. et surtout je voudrais que vous m’expliquiez la deuxième lettre de saint Paul aux Corinthiens où il dit que Dieu a renoncé à des passions infâmes,

Tout d’abord, ce n’est pas Corinthiens II, c’est Romains II. En outre, Saint Paul parle de ceux qui ne reconnaîtraient pas Dieu bien que son existence et certaines de ses perfections soient manifestes par les œuvres qu’il a accomplies.”Il les a abandonnés”, c’est-à-dire qu’il leur a permis de s’éloigner de lui. Mais se priver de Dieu, c’est comme se priver de son centre, de son point de gravité. Or, si le mouvement centrifuge n’est pas équilibré par le mouvement centripète, cela fait beaucoup de catastrophes. Et les catastrophes sont celles mentionnées par Saint Paul : “Et parce qu’ils ne pensaient pas devoir connaître Dieu correctement, Dieu les a abandonnés à leur propre intelligence dépravée, et ils ont commis des actes indignes : Ils sont remplis de toute iniquité, de méchanceté, de convoitise, de malveillance, d’envie, de meurtre, de querelle, de fraude, de malignité, de calomnies, de médisances, d’ennemis de Dieu, d’arrogance, d’orgueil, de présomption, d’ingéniosité dans le mal, de rébellion envers leurs parents, d’insensibilité, de déloyauté, d’insensibilité, d’impitoyabilité” (Rom. 1:28-31).

10. et que les injustes n’hériteront pas du royaume de Dieu.

C’est ce que dit saint Paul dans 1 Cor 6, 9. En ces termes, il nous rappelle que l’injustice est un péché grave. La raison : parce qu’elle est directement contraire à la charité qui conduit à aimer Dieu et le prochain de manière surnaturelle.

Cependant, s’il y a parité de la matière, l’injustice – tout en restant une injustice – n’est pas encore un péché grave ou mortel.

11. ceux qui étaient injustes comme ces nommés de Saint Paul (qui) ont été lavés, sanctifiés et justifiés au nom de Jésus,

Saint Paul parle d’eux en 1 Cor 6, 11 : ce sont ceux qui se sont convertis du paganisme et ont reçu le baptême. Par le baptême, ils ont été lavés de leurs iniquités. Ils ont été sanctifiés et justifiés parce que, par l’infusion du Saint-Esprit, ils ont reçu une nouvelle vie, la vie sainte de Dieu en eux.

12. alors je voudrais que vous expliquiez clairement le péché de la Sodomie

C’est le péché commis par les habitants de Sodome décrit dans Gen 19:1-8.

 13. et enfin, que faire si on se découvre homosexuel ?

Il est appelé, comme tout le monde, à aimer, à se donner complètement parce que la personne humaine ne s’accomplit que dans le don de soi.

14. Vivre chastement, prier…

Chacun doit vivre chastement, chacun selon les caractéristiques de son propre état de vie. Tout comme le commandement de ne pas commettre d’actes impurs s’applique à tout le monde. De même, tous sont obligés de prier s’ils souhaitent rester ouverts à Dieu. Je souhaiterais avoir des réponses à ces questions dans l’ordre où je les ai écrites et je vous remercie d’avance de votre disponibilité.

Ici, j’ai répondu à toutes les questions.

J’espère avoir clarifié les choses.

Je vous souhaite tout le bien possible, je vous bénis et je me souviens de vous auprès du Seigneur.

Père Angelo

Questo articolo è disponibile anche in: Italien Espagnol Français Allemand