Cher P. Ange

Je suis Antoine et je m’excuse à nouveau pour l’inconfort causé par mon email. Aujourd’hui j’ai lu sur Internet une prière de Saint Michel Arcange. Cette prière ‘’salut’’ les chœurs angéliques. Je vous demande des clarifications à propos des promesses concernant cette prière. J’ai lu sur certains sites web que si cette prière est dite chaque jour Saint Sauveur promet de rendre libre l’âme du Purgatoire au moment de la mort. Tandis que sur d’autres sites web j’ai lu que l’Arcange nous aiderait en Purgatoire après la mort. 

Je voudrais savoir si ces promesses sont vraies. 

Toujours à propos du Purgatoire je vous pose une autre question. J’ai vu que vous (en citant les Saints et votres connaissances théologiques) dites qu’en Purgatoire les âmes souffrent et jouissent au même temps, toujours sur internet j’ai trouvé que Saint Bernardin affirme que même si en Purgatoire les âmes souffrent beaucoup elles se sentent mieux que tout le monde vivant. Je vous demande alors (je ne suis pas si intelligent) comment peut-on faire passer le Purgatoire (qui est une grâce) pour une si belle place!

Je vous remercie d’avance pour votre réponse. Je m’excuse encore pour vous déranger mais je me rends compte que mon ignorance sur certains domaines est vraiment immense.

Je remercie Dieu qui m’a donné la possibilité de faire votre connaissance et j’espère que Dieu soit patient avec vous comme vous êtes avec moi. 

Je vous demande une réponse privée et je m’excuse pour la manière d’écrire cet email.

Mes salutations

Antoine


Cher Antoine,

  1. Il est vrai que les prières aux chœurs angéliques sont belles.

Toutefois, quand on lit qu’elle autorise la libération d’une âme du Purgatoire – même en vous exhortant à continuer avec celles prières – je dois ajouter que l’Eglise n’a jamais approuvé cette genre d’automatisme. 

Notre prière est efficace en mesure de notre charité et dévotion et pas sur la base de la récitation de cette ou celle-là prière. 

  1. En disant celui-ci je vous exhorte à continuer à prier les chœurs angéliques.

Mais vous devez le faire toujours avec la plus grande charité en pardonnant, en fait , en oubliant les offenses reçues et en priant pour vos ennemis. 

Si vous priez avec telle charité, les prières peuvent vous rendre immédiatement libre du Purgatoire. 

  1. La même réponse vaut pour ceux qui se dédient aux prières pour lesquelles la libération d’un nombre précis est prévue.

Notre but doit être celui de prier avec l’âme le plus réconcilié envers tous. 

Tandis que c’est Dieu qui s’occupe du nombre des âmes et pas nous, qui sommes presque contentes de ne pas savoir le nombre précis des âmes libérées pour ne pas perdre le mérite en nous glorifiant. 

  1. Pour ce qui concerne la seconde question que vous m’avez posée, toutes les deux promesses sont vraies.

En fait, selon la vieille liturgie de la Messe pour les morts, c’est Saint Michel qui doit conserver les âmes du Purgatoire des vexations du démon. 

Ces vexations seraient promises comme raison de purification. 

Et c’est toujours Saint Michel qui doit amener les âmes du Purgatoire à Dieu. 

De cette manière l’actuel liturgie s’exprime dans la fête de Saint Michel. 

  1. A propos du Purgatoire la sentence de Saint Bernardin de Sienne peut être acceptée. 

Certes, elles sont plus contentes parce qu’elles se trouvent avec Dieu à jamais, tandis que nous n’avons pas cette certitude.

En outre la purification qu’elle ressent, même si elle cause souffrance (elle est pure expiation, on ne doit pas l’oublier) toutefois elle est la purification de l’amour et elles sont très contentes d’aimer Dieu et tous ceux qui vivent avec lui avec une forme d’amour toujours plus pure, plus belle et plus joyeuse. 

6. Alors ce que Saint Catherine de Gênes disait est toujours vrai, c’est-à-dire que les âmes du Purgatoire d’une partie souffrent avec un souffrance plus grande de celle qu’on peut ressentir sur la Terre. 

En même temps, elles jouissent d’une joie plus grande, immensément plus grande de toutes joies qu’on peut ressentir ici sur la Terre. 

Avec l’exhortation d’aider ces âmes avec la prière et avec les suffrages, je vous souhaite le meilleur, je prie pour vous et je vous bénis. 

Père Ange


Traduit par Sara Musarra Pizzo

Questo articolo è disponibile anche in: Italien Français