Questo articolo è disponibile anche in: Italien Anglais Français

Question

Cher Père Angelo,

Je vous écris pour demander des explications sur un sujet très important: les charismes et les personnes charismatiques. 

Je suis un jeune croyant et jusqu’à il y a quelques mois j’étais un séminariste sur le chemin du sacerdoce, maintenant le voyage a été  momentanément interrompu. J’ai confiance dans le Seigneur et dans le discernement de mon pasteur pour pouvoir un jour, quand Dieu le veut, reprendre ce chemin.

Pendant ces années, j’ai rencontré des gens qui se disent très timidement charismatiques. Ce sont des gens que j’ai connu par un prêtre qui me suivait spirituellement. 

Une de ces personnes je l’ai rencontrée la première fois par téléphone et sans rien lui dire elle m’a dit des chose que je ne connaissais que moi: elle savait mon désir de devenir prêtre. Et je répète encore une fois que rien ne sort de ma bouche.

Après cet appel la relation avec elle est allée se fortifier et j’ai eu l’occasion de la connaître personnellement. Chaque fois que je lui parle, je reçois toujours des messages ou des petites “prophéties” qui se réalisent toutes au fil du temps. Je voudrais préciser que cette personne est une femme, elle fréquente le group de Renouveau Charismatique Catholique et la paroisse aussi. Cette personne a aussi le don de la lecture des cœurs. Elle a un prêtre avec qui se confesser et faire la direction spirituelle.

La question que je me pose est la suivante: que dit l’Église à propos des personnes charismatiques et des charismes? Faut-il croire ce qu’elles disent?

Je veux souligner que ma foi est fondée sur le Christ mort et ressuscité donc je ne veux pas faire passer le message de croire seulement en ces personnes charismatiques.

Quelle est l’attitude qu’un chrétien doit adopter face à ces situations?

Je crois personnellement que le Seigneur peut se servir de ces personnes pour se rapprocher d’autres hommes. Elles peuvent être instrument des mains de Dieu si elles n’abusent pas les dons de l’Esprit Saint.

Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

Je présente mes salutations distinguées.  


Réponse du prêtre

Mon cher,

1. Dans l’histoire de l’Église il y a toujours eu des personnes qui au-delà de la sainteté de vie ont bénéficié de divers charismes, parmi lesquels celui du discernement des esprits (lecture des cœurs). 

Conjointement au cas du père Pio de Pietrelcina, qui était un prêtre, parmi les nombreux autres nous avons aussi Sainte Catherine de Sienne. 

Donc, on ne peut pas nier que Dieu accompagne l’Église également avec ce don.

  1. Il est évidemment nécessaire de faire du discernement des charismes et celui revient à l’autorité de l’Église. 

Le Concile Vatican II dans Lumen Gentium affirme que «l’Esprit Saint guide l’Église dans la vérité tout entière (Jn 16,13), et à laquelle il assure l’unité de la communauté et du ministère, il bâtit et la dirige grâce à la diversité des dons hiérarchiques et charismatiques».

3. Toujours le même Concile dans le décret sur l’apostolat des laïcs rappelle aux fidèles le devoir de seconder l’animation qui vient de l’Esprit Saint: «De la réception de ces charismes, même les plus simples, résulte pour chacun des croyantes le droit et le devoir d’exercer ces dons dans l’Église et dans le monde, pour le bien des hommes et l’édification de l’Église, dans la liberté du Saint-Esprit qui «souffle où il veut» (Jn 3,8), de même qu’en communion avec ses frères dans le Christ et très particulièrement avec ses pasteurs» (Apostolicam actuositatem 3).

  1. Cependant, il est nécessaire de faire du discernement sur les charismes. 

Cette tâche revient aux évêques. «C’est à ceux qui ont la charge de l’Église de porter un jugement sur l’authenticité de ces dons et sur leur usage bien ordonné. C’est à eux qu’il convient spécialement, non pas d’éteindre l’Esprit, mais de tout éprouver pour retenir ce qui est bon» (Lumen gentium 12).

5. Même le prêtres, selon le Presbyterorum ordinis  (décret du même Concile sur le ministère des prêtres) «Éprouvant les esprits pour savoir s’ils sont de Dieu, ils découvriront dans la foi les charismes des laïcs sous toutes leurs formes, de plus modestes aux plus éminents» (PO 9).

6. Quant à ton cas: si l’autorité ecclesiastique n’a rien dit sur les charismes de la personne dont tu me parles et en particulier si ton confesseur ou le prêtre qui te suit spirituellement n’a rien dit, mais en effet ils sont favorables, moi aussi te dirais de la fréquenter. En te maintenant en contact toujours avec le confesseur ou avec le prêtre qui te suit pour que le juste discernement te soit toujours assuré.

Je te souhaite tout le bien de ton avenir, je te rappelle au Seigneur et je te bénis.

Père Angelo